Utiliser une vraie solution VoIP pour joueur, Mumble

Illustration Mumbe
Illustration Mumbe

Quand je vois des joueurs utiliser Skype comme moyen de communication j’avoue être un peu consterné. En effet Skype n’est vraiment pas fait pour les joueurs, pour le gaming et encore moins pour l’e-sport. De plus des solutions gratuites (libres comme non libres) existent, elles s’appellent TeamSpeak ou encore Mumble et c’est sur ce dernier que je vais m’attarder.

Pour commencer pourquoi pas Skype ?

Pour plusieurs raisons, tout d’abord le protocole n’est pas adapté au gaming. En effet dès que les joueurs veulent se perfectionner en team play (jeu en équipe) il faut une latence la plus basse possible pour que la coordination soit optimale. De plus il ne faut pas que la VoIP pompe une majeure partie de la bande passante sinon le ping du joueur risque d’exploser. Et jouer en ligne avec un ping élevé … autant ne pas jouer parfois. Ensuite parce que Skype limite à 25 le nombre de personnes présentes, même si tout le monde ne joue pas en même temps les personnes d’une même équipe ont tendance à rester connecté pour pouvoir discuter ou jouer rapidement si une partie se lance. Enfin Skype n’a pas d’overlay, de positionnement audio, de plugin pour les claviers G15/G19 ou encore de système de canal de discussion. Pour terminer on ne sait pas si Microsoft conservera le support de Linux.

Mumble

Mumble est un logiciel libre développé par Thorvald Natvig, Mumble étant libre chacun peut contribuer à son développement selon ses compétences. Il est distribué gratuitement depuis le site officiel et sous licence GNU / GPL ainsi, vous avez la liberté d’utiliser, d’étudier, de modifier et de diffuser le logiciel et ses versions dérivées. Pour l’installation pas besoin d’ Unchecky, Mumble n’ essaiera pas d’installer à votre insu des logiciels indésirables. Au premier lancement vous devrez configurer vos écouteurs (casque, enceintes, oreillette, etc.) ainsi que votre micro. Vous devrez ensuite choisir entre l’ activation permanente du micro,  l’ activation par la voix (Voice activation) ou enfin l’ activation par l’appui sur une touche (Puh-to-talk). Généralement pour le bien-être de tous on évite l’activation permanente et on préférera le push-to-talk si on vit en couple par exemple afin de préserver sa vie privée.

Réglages fait vous aller devoir vous connecter à un serveur :

Fenêtre d'ajout de serveur Mumble.
Fenêtre d’ajout de serveur Mumble.

Avant de vous connecter il va falloir enregistrer le serveur (fenêtre ci-dessus), votre fournisseur devrait vous communiquer l’adresse, le port et parfois le nom d’utilisateur sinon c’est au choix, comme le nom du serveur qui sert uniquement à le nommer dans votre liste de serveurs.

Pour ne pas faire plus de publicité pour un fournisseur qu’un autre je vous invite à simplement chercher sur votre moteur de recherche préféré « serveur mumble gratuit ». Si vous préférez un maximum d’options ou un nombre de slots (nombre de connecté simultanément) illimités il faudra alors se tourner vers des serveurs payants, les premières offres se situent autour d’un Euro par mois.

Dernière solution, créer votre propre serveur. Durant l’installation de Mumble il vous a été proposé d’installer Murmur, la partie serveur de Mumble. Si vous ne l’avez pas fait (à juste titre puisque nous n’en avions pas encore parlé !) et que vous souhaitez héberger votre propre serveur, relancez simplement l’installation puis exécutez Murmur … votre serveur est prêt. De base il écoute sur le port 64738, vous n’avez normalement pas de raison de le changer. Murmur gérant l’UPnP vous n’aurez pas besoin de régler votre Modem ou votre Box sauf si vous avez désactivé cette option, là il faudra ouvrir le port 64738 manuellement.
Vous devrez enfin communiquer votre adresse IP (cliquez pour obtenir votre adresse IP) aux personnes que vous souhaitez inviter.

A propos de BlackFury 24 Articles
Passionné par l'informatique depuis (presque) toujours je notais à droite à gauche diverses astuces, contournement de bug, améliorations ou autres.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire